RSS

Fin de séjour

February 09

Et oui, ça y est c’est la fin. Nous avons passé notre dernier jour à Akademgorodok. Nous avons pris l’avion à 10h du matin lundi. Nous ne sommes quasiment pas sortis dimanche. Angelina et moi avons simplement été faire des courses avant le diner. Nous en avons profité pour un slonik (un petit éléphant), pour compléter la collection de ma petite chérie. Nous avons aussi acheté de la vodka, car ça aurait été dommage de revenir sans. Puis nous avons préparé la valise tous les deux, sans que je n’ai rien eu à faire ! Hey, n’empêche que j’ai pas arrêté de demander, j’ai été tenu à l’écart.
Donc pour finir, comme promis je vous donne un petit résumé des faux-amis en langue russe. Ca se limitera à la gastronomie.

  • Côtelette : c’est de la farce enrobée de panure.
  • Vinaigrette : c’est une salade de betteraves, petits poids, cornichons, pommes de terre, carottes et certainement d’autres ingrédients. C’est tout rouge et il a du persil comme dans toutes les salades russes ou presque.
  • Blinis : Comme je l’ai déjà dis dans un billet précédent, il s’agit de crêpes et non pas de ce que nous appelons blinis. Les blinis portent ici le nom de oladi.
  • Soufflé : Il s’agit en fait d’une crème gélatineuse que l’on trouve dans les gâteaux.

Donc voilà, pas grand chose à raconter pour ces deux derniers jours. Nous avons juste fini en mangeant tous ensemble. Puis est venu le triste moment des “au revoir”. Nous avons assez mal dormi la dernière nuit (personnellement je n’ai pas dormi plus de 3 heures). Le matin, le taxi est venu nous chercher. Juste avant de sortir, Galina nous a dit de nous asseoir, alors que nous étions prêts à ouvrir la porte pour partir. Nous nous sommes juste assis, pendant quelques secondes, c’est en fait une tradition. Puis nous avons pris la route de l’aéroport. Il faisait -36°C quand nous sommes arrivés au terminal. Il y a 30-40 mètres (grand maximum) entre l’endroit où nous laisse le taxi et la porte d’entrée. Je n’avais pas de gants j’ai voulu faire une photo du thermomètre de l’aéroport avant d’entrer. Il fallu que je fasse le trajet en deux fois, en mettant mes mains dans les poches pendant la pause, tellement le froid me faisait mal aux mains. Nous n’étions pas couverts pour le froids sibérien, mais plutôt pour celui de Moscou (il y faisait quand même -20°C à notre arrivée). Le résultat c’est que c’est la seul fois depuis le début du séjour que j’ai ressenti des douleurs à cause du froid. Le paradoxe dans tout ça est qu’à l’aéroport de Moscou on crevait de chaud, et nous avons dû faire un tour aux toilettes pour enlever un maximum d’épaisseurs. Les vols ont été extrêmement paisibles, Angelina a lu tout un livre (ou presque) et moi j’ai continué ma lecture de l’histoire russe. Je ne sais pas si je vais écrire cette semaine, mais le récit continuera certainement lundi la semaine prochaine pour mon séjour en Inde.

 

Posted by on 9 February 2010 in Russie, Voyages

Leave a comment

Leave a Reply